Portée par la croissance constante de la population mondiale (près de 8 milliards d'habitants aujourd'hui, 10 milliards dans 20 ans) et l'amélioration du niveau de vie, la demande mondiale de céréales augmente d'année en année. Elle peut baisser en cas de récession, mais brièvement seulement.
...

Portée par la croissance constante de la population mondiale (près de 8 milliards d'habitants aujourd'hui, 10 milliards dans 20 ans) et l'amélioration du niveau de vie, la demande mondiale de céréales augmente d'année en année. Elle peut baisser en cas de récession, mais brièvement seulement. Les cours du maïs, du soja et du blé ont grimpé en flèche en début d'année, avant de retomber quasi intégralement en juin et juillet. En cause: le tassement de la demande en Chine et les craintes d'une récession économique mondiale. Les positions longues spéculatives ont en outre été quelque peu allégées. Les cours du maïs et du soja remontent depuis quelques semaines, mais pas celui du blé. Sans qu'il y ait pénurie, les stocks de maïs ne sont, historiquement, pas très élevés. Au Brésil, la deuxième récolte de l'année est terminée. Les Etats-Unis annoncent, eux, une production en baisse. Le maïs n'est pas non plus insensible aux cours du pétrole, puisque c'est avec cette céréale qu'est produit l'éthanol (biocarburant): plus le prix du pétrole est élevé, plus l'éthanol est demandé. Le ministère américain de l'Agriculture mise sur une production record du soja aux Etats-Unis, mais tous les analystes ne sont pas de cet avis. La Chine est le plus grand consommateur de soja au monde. L'Europe et les Etats-Unis parviennent actuellement à compenser la diminution de la production de blé en Ukraine, dont les exportations ont même partiellement repris. La meilleure façon d'investir dans les céréales est d'opter pour des contrats à terme sur des trackers et des produits à effet de levier. Notez que ces contrats sont cotés sur le CME américain ; ce n'est pas anecdotique, car un dollar cher rend les céréales américaines moins compétitives sur le marché mondial. Les prix des céréales américaines peuvent donc différer de ceux des céréales européennes et autres. Au vu de leurs niveaux actuels, toute correction significative des cours des céréales est une opportunité d'achat. Coté sur le marché allemand Xetra, le WisdomTree Grains ETF, qui réplique l'évolution de l'indice Bloomberg Grains, permet de diversifier l'investissement. Il est composé de contrats à terme sur le blé (26,41%), le maïs (35,73%) et le soja (37,86%). Des trackers sur des céréales individuelles sont également disponibles.