Vulgairement appelée fourmi envahissante des jardins, la lasius neglectus a déjà colonisé à Gand près de 20 ha, l'équivalent de 40 terrains de football. Comme elle est omnivore, on la retrouve égalemen...

Vulgairement appelée fourmi envahissante des jardins, la lasius neglectus a déjà colonisé à Gand près de 20 ha, l'équivalent de 40 terrains de football. Comme elle est omnivore, on la retrouve également en masse dans les habitations mais son expansion ne peut plus, selon les spécialistes, être endiguée. Il y a déjà des milliers de reines et un nombre incalculable d'ouvrières, commente Wouter Deconinck, entomologiste à l'Institut royal des sciences naturelles. A terme, prédit-il, elles coloniseront tout le sous-sol de la cité et capables de remuer des volumes impressionnants de terre, elles occasionneront en permanence des dégâts aux voiries, mineurs certes mais agaçants : affaissement de sentiers dans les parcs, descellement de pavés dans les rues, etc. Agressive, la lasius neglectus ne supporte guère ses semblables et menace dès lors la biodiversité. Elle est arrivée chez nous avec des fleurs, dans les terreaux exotiques importés vers la fin du siècle dans le cadre des Floralies gantoises.