Dominique Leroy n'ira finalement pas au bout de son contrat qui s'acheve le 30 novembre. Proximus a annoncé le départ de sa CEO pour ce vendredi 20 septembre. Le conseil d'administration a pris cette décision " afin de rétablir un climat serein au sein de la s...

Dominique Leroy n'ira finalement pas au bout de son contrat qui s'acheve le 30 novembre. Proximus a annoncé le départ de sa CEO pour ce vendredi 20 septembre. Le conseil d'administration a pris cette décision " afin de rétablir un climat serein au sein de la société et dans l'intérêt de l'entreprise ". La situation était devenue intenable pour Dominique Leroy qui espérait mener à bien la négociation du plan social avec les syndicats, la mise sur pied de la co-entreprise avec Orange ainsi que les discussions sur Pickx avec les chaînes avant d'entamer sa nouvelle carrière comme CEO chez l'opérateur néerlandais KPN. Mais les syndicats belges voient en KPN un concurrent et estiment ne plus pouvoir avoir confiance en Dominique Leroy. De débrayages spontanés en demande de médiation, la situation s'est dégradée au sein de l'entreprise. Les mauvaises langues diront que les partenaires sociaux ont vu dans ce départ une opportunité pour remettre en cause un plan stratégique qu'ils n'aiment pas. A partir du 21 septembre, Sandrine Dufour, l'actuelle CFO, assumera l'intérim, le temps qu'un nouveau CEO soit nommé. Une nouvelle qui n'a pas l'heur non plus de plaire aux syndicats, vu la personnalité de la directrice financière. Au moins, la conciliation et les discussions vont pouvoir commencer.