La viticulture wallonne a le vent en poupe. Chaque année, de nouveaux projets sont mis en oeuvre. Celui, lancé en 2014 par Michel Verhaege de Naeyer, le propriétaire du château de Bousval, avait tout de la pure folie : planter au moins cinq hectares de vigne, les conduire en biodynamie et construire un chai qui permette de tout réaliser sur place, en ce y compris l'embouteillage. Un investissement compris entre 3 et 5 millions d'euros.
...