Axa et BlaBlaCar ont pris le temps de se connaître. Depuis 2015, la plateforme de covoiturage aux 14 millions de membres proposait, via le groupe d'assurances, des prestations d'assistance inclues dans l'offre de covoiturage ainsi qu'une option de rachat de franchise sur les trajets covoiturés. Les deux partenaires viennent de passer à la vitesse supérieure. Ense...

Axa et BlaBlaCar ont pris le temps de se connaître. Depuis 2015, la plateforme de covoiturage aux 14 millions de membres proposait, via le groupe d'assurances, des prestations d'assistance inclues dans l'offre de covoiturage ainsi qu'une option de rachat de franchise sur les trajets covoiturés. Les deux partenaires viennent de passer à la vitesse supérieure. Ensemble, ils lancent BlaBlaSure, soit une offre complète d'assurance auto. En d'autres termes, elle ne concerne pas uniquement les trajets de covoiturage mais couvre toute l'année et tous les déplacements. Le choix est laissé entre trois assurances distinctes : le tiers et bris de glace, l'intermédiaire incluant vol et incendie et, enfin, l'option tous risques. Trois options supplémentaires peuvent être ajoutées : l'assistance remorquage en cas de panne, le prêt de véhicule ainsi que, pour 2 euros, le remboursement de franchise en cas d'incident pendant un covoiturage. " Le but est de proposer un produit simple et couvrant l'essentiel des besoins ", a expliqué Gwenaël Moy, general manager insurance chez BlaBlaCar. Mais si les deux partenaires n'ont pas d'objectifs chiffrés, on se doute que la communauté BlaBlaCar est une manne de clients potentiels très intéressants pour un assureur. " Nous voulons devenir l'assureur préféré de l'économie des plateformes, a assuré Guillaume Borie, directeur de l'innovation chez Axa. Et être présent là où se trouve le client. " Pour convaincre les membres de changer d'assurance, les deux partenaires comptent non seulement sur la spécificité liée au covoiturage de l'offre mais aussi sur des prix extrêmement compétitifs. Pour l'instant, cette assurance n'est disponible qu'en France, mais bien évidemment, le choix d'Axa va permettre à BlaBlaSure de s'exporter à l'international et donc, sans doute, en Belgique.