Aucun doute, le secteur des données financières est en pleine explosion. Depuis sa fusion avec Markit, IHS a vu sa valorisation tripler à 36 milliards de dollars. L'an dernier, le London Stock Exchange a mis 27 milliards de dollars sur la table pour s'offrir Refinitiv, détenue conjointement par Reuters et Blackstone et l'un d...

Aucun doute, le secteur des données financières est en pleine explosion. Depuis sa fusion avec Markit, IHS a vu sa valorisation tripler à 36 milliards de dollars. L'an dernier, le London Stock Exchange a mis 27 milliards de dollars sur la table pour s'offrir Refinitiv, détenue conjointement par Reuters et Blackstone et l'un des leaders de la fourniture de data et de terminaux destinés à la Bourse. La consolidation continue: ce lundi, S&P Global a marqué son accord pour racheter IHS Markit. Le montant de l'opération, financée entièrement en actions, laisse rêveur: 44 milliards de dollars. Ce qui va en faire la plus importante de l'année derrière le rachat de Arm Holdings par Nvidia. C'est le signe de la bonne santé de ce secteur particulier mais aussi de l'optimisme des marchés qui ont été ragaillardis par l'annonce de l'arrivée des vaccins anti-Covid et l'élection de Biden à la présidence des Etats-Unis. Le rachat de IHS Markit va doper l'offre des analyses et des données de S&P Global. Créée en 1860 pour fournir des infos aux investisseurs intéressés par les trains, cette dernière est évidemment mondialement connue pour sa notation des dettes souveraines et des entreprises. Elle est aussi très active dans les matières premières. De son côté, IHS Markit fournit des logiciels utilisés par les grandes banques pour les offres d'actions et d'obligations et est spécialisée dans les données liées aux transports et au secteur énergétique. Elle fournit aussi des indices PMI qui reflètent la santé économique d'un secteur. Reste à savoir ce que les autorités de la concurrence vont penser de cette nouvelle consolidation.