Pendant longtemps, Guy Bedos s'est collé à ce qui est devenu un classique français : la revue de presse. Le principe, simple, consiste à tirer des plans sur la comète à partir d'une information vraie, exagérer l'événement, l'amplifier, le soumettre...