Les jours de l'ancienne Megane à moteur thermique sont comptés. Elle devrait bientôt s'effacer devant cette nouvelle génération, changeant d'époque et carburant exclusivement à l'électricité. Le look évolue aussi radicalement: un mélange entre berline et SUV, pour ratisser large et lutter à la fois contre les VW ID. 3, Citroën ë-C4, Peugeot e-2008 ou Hyundai Kona EV. Renault a soumis cette électrique à un régime assez strict: elle affiche environ 100 kilos de moins qu'une VW ID. 3 de même batterie. Et offre un comportement routier plus enjoué, qui se rapproche même ...

Les jours de l'ancienne Megane à moteur thermique sont comptés. Elle devrait bientôt s'effacer devant cette nouvelle génération, changeant d'époque et carburant exclusivement à l'électricité. Le look évolue aussi radicalement: un mélange entre berline et SUV, pour ratisser large et lutter à la fois contre les VW ID. 3, Citroën ë-C4, Peugeot e-2008 ou Hyundai Kona EV. Renault a soumis cette électrique à un régime assez strict: elle affiche environ 100 kilos de moins qu'une VW ID. 3 de même batterie. Et offre un comportement routier plus enjoué, qui se rapproche même de l'agilité d'une classique Megane à essence. Ce poids contenu a aussi évité de devoir trop durcir la suspension pour contenir les mouvements de caisse, tout bénéfice pour le confort. Le mobilier est par ailleurs plus cossu qu'à bord de la VW ID.3. La tablette centrale (9 ou 12") commande un système multimédia tournant sous Android Automotive (mais compatible avec Apple CarPlay), qui assure la navigation via Google Maps et permet de télécharger directement des applis depuis l'écran. L'habitabilité arrière est bonne pour le gabarit même si, comme toujours dans cette catégorie, la place centrale est étroite. Le coffre est généreux mais l'imposant rebord entre le seuil et le plancher ne facilite pas le chargement. Sous le plancher, Renault se contente de batteries de tailles moyennes: 40 kWh (130 ch) ou 60 kWh (130 ou 218 ch), quand VW propose jusqu'à 77 kWh pour booster l'autonomie (+100 km environ). La batterie de 60 kWh permet néanmoins de boucler plus de 300 kilomètres en pratique, ce qui est décent. Et les 218 ch poussent toujours vaillamment. Le tarif se calque sur celui de la VW ID. 3, qui est moins vive à conduire, mais plonge ses passagers dans une ambiance plus originale, très différente de celle d'un véhicule conventionnel (design, ergonomie), ce qui déroutera certains mais en séduira d'autres. Le choix sera donc question d'appréciation, pas de qualités intrinsèques.