Pour soulager une de ses patientes financièrement étranglée par un contrat conclu avec une salle de fitness qui lui réclamait des mensualités de 70 euros pour les 18 mois restant à courir, un généraliste de Flandre-Occidentale a déclaré par certificat sa patiente définitivement inapte à toute pratique sportive. C'était la seule solution, affirme le médecin qui admet avoir rédigé son certificat dans un " élan social ". Souvent, explique-t-il, les clubs de fitness proposent des contrats léonins dont il est très difficile de sortir. Pas vraiment ravie, la salle de fitness a consulté sa fédération qui, estimant la pratique intolérable, a porté plainte auprès de l'Ordre des médecins. " Un médecin doit se prononcer sur la santé de son patient, pas sur l'opportunité de conclure un contrat ", estime en effet Eric Vandenabeele, directeur de Fitness.be. " Le social intervient également ", a rétorqué Lieven Wostyn, président régional de l'Ordre, qui a donné raison au médecin. Il y avait en outre, précise-t-il, dans le cas présent, un réel problème médical : " La patiente souffrait de douleurs au niveau du cou et présentait une inflammation de l'oreille moyenne ".