Entre frasques, tweets incendiaires et choix politiques contestables, il y a chez Donald Trump un " détail " qui n'a pas échappé à Bérengère Viennot. Elle est formelle : l'anglais du président américain est pourri. La tradition du doublage - plutôt que le sous-titrage - des interviews gomme sans doute, pour les plus anglophiles d'entre nous, la mauvaise qualité du langage de l'occupant de la Maison Blanche. Traductrice de presse pour plusieurs médias français, l'auteure de La Langue de Trump ne peut pourtant que dresser un bulletin n'ayant pas besoin de délibération.
...