A l'heure où les prix des " grands " concerts s'affolent ridiculement - jusqu'à 142 euros pour le passage d'Eric Clapton en 2020 à Anvers ! - on doit s'intéresser à d'autres formes de consommation culturelle. Pour le tarif nettement plus modeste de 20 euros, un passe vous donne accès ...

A l'heure où les prix des " grands " concerts s'affolent ridiculement - jusqu'à 142 euros pour le passage d'Eric Clapton en 2020 à Anvers ! - on doit s'intéresser à d'autres formes de consommation culturelle. Pour le tarif nettement plus modeste de 20 euros, un passe vous donne accès à 13 spectacles et autant de lieux de Bruxelles sur scènes, Festival des cafés-théâtres se déroulant sur l'intégralité du mois de novembre. Cette quatrième édition visite des classiques comme le schaerbeekois L'Os à Moelle, le très ancien Café de la Rue installé à Molenbeek - avec ici l'option d'un bon repas - ou encore Le Jardin de ma Soeur. Ce cabaret en bordure de la place Sainte- Catherine, bien dans l'esprit du festival, présente ces 1er et 2 novembre La Tentation d'Edouard d'après Elisa Brune, histoire d'un coup de foudre photographique. Autre incontournable, la Jazz Station de Saint-Josse où l'on peut découvrir les nouvelles compos jazz et plus du guitariste Guillaume Vierset et de son Harvest Group, ce 2 novembre. Notre choix perso se portera toutefois sur la prestation de Karin Clercq au Rayon Vert de Jette, ce 8 novembre. La quadra bruxelloise à la blondeur très Deneuve seventies y jouera les titres salés sucrés de La boite de Pandore. Un album paru à l'automne de l'an dernier, méritant sans nul doute une (re)découverte pour ses intuitions charnelles.