En quelques années, la microbrasserie bruxelloise Surréaliste - lancée en 2018 par Edouard et Charles Grison - s'est imposée comme une valeur sûre, avec des bières déjà classiques telles que la Surréaliste Pale Ale ou la Double Trouble IPA. De quoi permettre aux deux frères...

En quelques années, la microbrasserie bruxelloise Surréaliste - lancée en 2018 par Edouard et Charles Grison - s'est imposée comme une valeur sûre, avec des bières déjà classiques telles que la Surréaliste Pale Ale ou la Double Trouble IPA. De quoi permettre aux deux frères d'investir dans des installations propres, au lieu de faire brasser leurs bières par d'autres. Ils se sont ainsi installés en 2021 dans un ancien entrepôt de bananes, un grand bâtiment Art Déco sur la place du Nouveau Marché aux Grains. Après l'intéressante visite de la brasserie au sous-sol (20 euros par personne, avec quatre bières dégustées, dont des exclusivités, comme l'excellente Raspberry Lime Sour, une bière acidulée à la framboise), on pourra s'asseoir au rez-de-chaussée, pour profiter de l'ambiance unique du restaurant et de la taproom, à la déco éclectique tape-à-l'oeil.En cuisine, l'Anglais Mike McLoughlin cherche sans doute à en faire un peu trop... On n'a en effet guère été convaincu par ses assiettes brouillonnes et sans finesse. Que ce soit un tartare de betterave trop assaisonné (13 euros) ou des spare-ribs à la coréenne trop sucrés (15 euros). Même le boudin, proposé avec une sauce à la Surréaliste Pale Ale (16 euros), est terne...