Après un pic observé en septembre dernier (1.122), le nombre d'appartements neufs mis en vente revient dans des standards plus habituels. On dénombre 802 unités actuellement en cours de commercialisation. L'accélération des ventes liée à un marché particulièrement dynamique pour les investisseurs ces derniers mois a permis d'écouler allégrement une partie du stock. Il ne reste d'ailleurs pratiquement plus rien à vendre à Nivelles de même qu'à Waterloo, Rixensart et Lasne. Et ce alors que ces communes étaient des gros pourvoyeurs d'appartements ces dernières années.
...

Après un pic observé en septembre dernier (1.122), le nombre d'appartements neufs mis en vente revient dans des standards plus habituels. On dénombre 802 unités actuellement en cours de commercialisation. L'accélération des ventes liée à un marché particulièrement dynamique pour les investisseurs ces derniers mois a permis d'écouler allégrement une partie du stock. Il ne reste d'ailleurs pratiquement plus rien à vendre à Nivelles de même qu'à Waterloo, Rixensart et Lasne. Et ce alors que ces communes étaient des gros pourvoyeurs d'appartements ces dernières années. Les prix de vente sont stables par rapport à septembre dernier. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour les acquéreurs, la hausse de 9% que l'on constate par rapport à l'an dernier ne semblant pas se confirmer dans le temps. Cette hausse était quelque peu surprenante alors que ces dernières années, la croissance des prix était relativement stable, ceux-ci n'ayant par exemple augmenté que de 11% entre 2015 et aujourd'hui. Le prix moyen d'un appartement neuf, d'une superficie moyenne de 105 m2, s'élève à 341.250 euros. Si on analyse le marché district par district, on observe que le retour en force de Louvain-la-Neuve, Ottignies et Mont-Saint-Guibert se confirme. Le nombre d'appartements mis en vente est passé de 115 à 283 unités en un an. Une hausse qui s'explique principalement par la seconde phase du projet Esprit Courbevoie (Thomas & Piron et Besix Red), qui a déposé 195 appartements sur le marché en un coup, de même que par la commercialisation express de L'Orne by Eaglestone. Le promoteur a vendu 40 appartements en trois mois, dont 20 rien qu'au mois de mars. Parmi les autres projets de ce district, citons le Domaine de Franquenies (Domaine de Franquenies et Socatra), Dower (B2 Real Estate), La Balbrière (REIM) et les Terrasses de Balzat (Thomas & Piron) à Ottignies, Les Mimosas (Developers Group) à Mont-Saint-Guibert et les Berges de la Dyle (52 unités) à Court-Saint-Etienne (Thomas & Piron). Dans cette dernière commune, les phases ultérieures de Court-Village (Equilis) sont en stand-by. Les prix sont stables par rapport à septembre dernier (3.700 euros/m2) de même que par rapport à avril 2020 (+ 19,5% par contre en trois ans). Tubize et Braine-l'Alleud gardent la forme. L'offre d'appartements mis en vente dans ce district est toujours conséquente et se maintient à 270 unités. La plupart des projets se situent à Braine-l'Alleud avec Terra Nostra (Equilis), Victor Hugo (Matexi), Parc du Cardinal (Camille et Urbanconstruct), Les Jardins de l'Etang (Dherte), L'Alliance (AGRE), le Domaine de la Ferme blanche, les résidences du Parc de Lion (Bonaparte sprl) et Bellecour (Belfius Immo & Unibra Real Estate). Ces deux derniers projets frôlant les 100 unités. A Tubize, le grand saut attendu se concrétise avec la mise sur le marché des premiers appartements du quartier des Confluents (Delzelles) aux Forges de Clabecq (600 logements au total). Rayon prix, ils connaissent une très forte augmentation, passant en quelques mois de 2.750 euros/m2 à 3.050 euros/m2, en hausse de 17,5% en un an. Ce sont surtout les projets situés à Braine-l'Alleud qui font grimper la moyenne, comme le projet Bellecour qui dépasse les 3.500 euros/m2. A Nivelles, il n'y a pratiquement plus rien à vendre (21 unités). Jamais l'offre n'a été aussi faible. Il reste juste quelques unités dans les projets Le Corbusier (Aboreal) et la résidence Rock Garden (Thomas & Piron). Les prix sont en hausse mais, vu la faiblesse de l'échantillon, ces éléments sont peu significatifs. Situation similaire à La Hulpe, Lasne, Rixensart et Waterloo, avec un effondrement du stock, passé de 175 appartements à vendre en septembre dernier à 47 aujourd'hui. Les prix y sont en forte baisse (-11,5% en un an) mais, vu la faiblesse du stock, cela semble également peu représentatif de la situation du marché. Enfin, et c'est assez rare pour être souligné, l'offre est en hausse à Jodoigne, avec 118 unités mises sur le marché. Les prix sont stables par rapport à l'an dernier et restent les plus attractifs du Brabant wallon. Parmi les projets en cours, citons Les Hauts de Trémouroux (Dare2Build) à Perwez de même que Stellar (Dare2Build), Belle Vallée (Matexi), la résidence Bois des Cailloux (Etienne Piron) et le Domaine des Gailleroux (Prologe) à Jodoigne.