A croire que Mikaël n'avait pas envie de quitter New York de sitôt après son excellent dyptique Giant, une immersion parmi les bâtisseurs de gratte-ciel. Rarement les années 1930 américaines n'avaient été aussi bien dessinées, les cases vertigineuses ayant impressionné les amateurs de bande dessinée. Pour Bootblack, que l'on pourrait considé...