A moins d'une heure de ferry de Tenerife est ancrée sa petite soeur La Gomera, cinq fois moins grande, 40 fois moins peuplée et sans doute 100 fois moins touristique si l'on exclut les visiteurs d'un jour. Paradis des randonneurs pour ses paysages sauvages et ses dénivelés sportifs, l'île a conservé la forêt primaire qui couvre son centre montagneux. Pas de grands immeubles, pas d'infrastructures bruyantes et une circulation calme. L'anti-Tenerife, en quelque sorte, pour le plus grand bonheur des amateurs de nature, de marche, d'air pur, de tranquillité...
...