Après s'être saisi de Kiki de Montparnasse, Olympe de Gouges et Joséphine Baker, le duo d'auteurs Catel et Bocquet ajoute Alice Guy à ses "clandestines de l'histoire", soit ces femmes qui ont laissé une trace dans l'humanité sans...

Après s'être saisi de Kiki de Montparnasse, Olympe de Gouges et Joséphine Baker, le duo d'auteurs Catel et Bocquet ajoute Alice Guy à ses "clandestines de l'histoire", soit ces femmes qui ont laissé une trace dans l'humanité sans pour autant avoir été reconnues à leur juste talent. Française ayant travaillé des deux côtés de l'Atlantique, Alice Guy a réalisé entre 300 et 500 films, dont il ne subsiste aujourd'hui qu'un dixième. Elle fut la première femme metteuse en scène de l'histoire du cinéma, celle qui crut à la dimension artistique du medium alors que la plupart considérait le "cinématographe" comme une curiosité scientifique. Elle a aussi croisé les plus grands artistes de l'époque, dirigé son propre studio, réalisé une Vie du Christ considérée comme le premier péplum puis, ruinée, a disparu de la circulation au début des années 1920. Le roman graphique qui lui est ici consacré n'est pas juste une biographie illustrée: il dépeint aussi une femme en avance sur son temps qui fit son chemin dans un monde peuplé d'hommes pas toujours bienveillant