Quatre ans après le rachat de Delhaize par le groupe de distribution néerlandais Ahold (Albert Heijn, Bol.com), la direction de ce nouveau géant du retail perd encore un peu de sa belgitude. Fin 2018, le groupe annonçait le départ de Marc Croonen, le seul Belge restant dans l'équipe de direction. Et aujourd'hui, c'est le der...

Quatre ans après le rachat de Delhaize par le groupe de distribution néerlandais Ahold (Albert Heijn, Bol.com), la direction de ce nouveau géant du retail perd encore un peu de sa belgitude. Fin 2018, le groupe annonçait le départ de Marc Croonen, le seul Belge restant dans l'équipe de direction. Et aujourd'hui, c'est le dernier représentant de la famille Delhaize au conseil d'administration, Jacques de Vaucleroy, qui annonce son départ dans les prochains mois, au terme de son mandat de quatre ans, dans la foulée de l'assemblée générale des actionnaires le 8 avril prochain. L'homme a siégé au conseil d'administration du groupe Delhaize pendant 11 ans, et a été membre de celui d'Ahold Delhaize durant quatre ans. Il sera remplacé par le Néerlandais Frank van Zanten, actuellement CEO de Bunzl PLC, une société de distribution britannique cotée à la Bourse de Londres. Il ne reste du coup plus qu'une seule Belge au conseil d'administration du groupe, à savoir Dominique Leroy, ex-CEO de Proximus. Lors du rapprochement entre les deux groupes en 2016, il était question d'une fusion " entre égaux ". En réalité, ce fut clairement un rachat, les actionnaires d'Ahold détenant 61% du capital du nouveau groupe, contre 39% pour ceux de Delhaize. En sus, le groupe Delhaize n'était déjà plus belge depuis longtemps, détenu essentiellement par des fonds d'investissement et gestionnaires d'actifs anglo-saxons. Il se dit que les familles historiques ne possédaient plus que 15% de l'entreprise lors de la fusion. Les derniers départs ne font que donner au nouveau groupe de distribution une teinte encore un peu plus orangée...