C'est une pile de candidatures qu'a réceptionnées la Commission européenne pour déterminer les deux villes qui accueilleront les deux agences basées à Londres qui vont devoir déménager à cause du Brexit. Il s'agit de l'Agence européenne d...

C'est une pile de candidatures qu'a réceptionnées la Commission européenne pour déterminer les deux villes qui accueilleront les deux agences basées à Londres qui vont devoir déménager à cause du Brexit. Il s'agit de l'Agence européenne des médicaments (EMA) et de l'Autorité bancaire européenne (EBA). Pas moins de 19 villes sont intéressées par l'EMA ! L'agence des médicaments suscite bien des convoitises, vu le nombre de ses fonctionnaires (900), le flux de ses visiteurs et le volume de ses activités. Sont dans la liste : Amsterdam, Athènes, Barcelone, Bonn, Bratislava, Bruxelles, Bucarest, Copenhague, Dublin, Helsinki, Lille, Malte, Milan, Porto, Sofia, Stockholm, Vienne, Varsovie et Zagreb. Pour l'EBA, elles sont huit à avoir remis un dossier. La Belgique concourt dans les deux catégories. Pour l'EMA, elle propose la " grande région de Bruxelles ", à savoir Bruxelles-Ville, Diegem en Flandre, ou Louvain-la-Neuve en Wallonie. A négocier en fonction des susceptibilités communautaires... Pour rappel, après un débroussaillage de la Commission, ce seront les ministres des Affaires européennes des 27 qui trancheront. Rendez-vous en novembre. Par Jean-Christophe de Wasseige