A Tokyo a été officialisée la création du Jefta, une vaste zone de libre-échange entre l'Union européenne et le Japon. Un véritable pied de nez aux velléités protectionnistes de Donald T...

A Tokyo a été officialisée la création du Jefta, une vaste zone de libre-échange entre l'Union européenne et le Japon. Un véritable pied de nez aux velléités protectionnistes de Donald Trump. Ce Jefta couvre un tiers du PIB mondial et près de 600 millions de consommateurs. L'accord supprime la majorité des droits de douane acquittés (environ 1 milliard d'euros) chaque année par les entreprises européennes. L'agroalimentaire est l'un des grands bénéficiaires avec une disparition progressive des taxes, principalement sur le fromage, le boeuf, le chocolat, le vin, etc. Le riz et le sucre sont exclus de l'accord. Le Jefta ouvre aussi le marché des services et les marchés publics japonais aux entreprises européennes. En contrepartie, le Japon obtient la fin, en sept ans, des droits de douane sur les importations de voitures japonaises et de leurs pièces. Inutile de dire que les constructeurs européens ne sont pas ravis...