N'ayant pas disparu malgré l'apparition de l'euro, la tabelle engendrait un prix du livre plus élevé chez nous que dans l'Hexagone. Tout bénéfice pour les géants du Web qui vend...

N'ayant pas disparu malgré l'apparition de l'euro, la tabelle engendrait un prix du livre plus élevé chez nous que dans l'Hexagone. Tout bénéfice pour les géants du Web qui vendaient en Belgique... La législation sur le prix unique du livre passée en 2018 avait déjà permis de réduire la tabelle de 12 à 8% en 2019 et de 8 à 4% en 2020. Mais depuis le 1er janvier, celle-ci n'existe plus. A tout le moins pour les livres parus (ou réédités) en 2021. Le même livre va donc pouvoir s'écouler partout (supermarchés, librairies, Internet) au prix fixé par l'éditeur. Un prix qui, par ailleurs, devra rester fixe pendant deux ans (un an pour les BD, six mois pour les produits millésimés comme les dictionnaires). Une remise est certes possible mais ne pourra dépasser les 5%. La seule différence entre la Belgique et la France résulte désormais de la TVA: 6% chez nous, 5,5% outre-Quiévrain.