Jamais, depuis 20 ans, ils n'ont ramené si peu de poissons dans leurs filets: 18.306 tonnes en 2020, soit un recul de 5%. La tendance s'inscrit certes à la baisse depuis quelques années mais l'an dernie...

Jamais, depuis 20 ans, ils n'ont ramené si peu de poissons dans leurs filets: 18.306 tonnes en 2020, soit un recul de 5%. La tendance s'inscrit certes à la baisse depuis quelques années mais l'an dernier, la crise du Covid a temporairement immobilisé la flotte, de sorte que le chiffre d'affaires du secteur est tombé à 74,3 millions d'euros, le plus mauvais résultat depuis 2013. Dans ce total, les ports belges interviennent pour 56,4 millions (- 5%) et les ports étrangers, essentiellement néerlandais, pour 17,9 millions (- 17%). Depuis longtemps principale source de revenus pour nos pêcheurs, la sole intervient avec 31,4 millions pour 42% dans ce total. Au niveau du poids, la plie reste le poisson le plus pêché mais elle rapporte de moins en moins: par rapport à 2017, son chiffre d'affaires - 8,3 millions en 2020 - a pratiquement été divisé par deux. Pour les crevettes, le recul a été plus important encore avec pour 2020 un chiffre d'affaires de 2,5 millions d'euros, trois fois moins qu'en 2016.