La Belgique se place en septième position d'un top 10 établi par l'OCDE et portant sur la "déglobalisation".

Le rapport de l'organisation révèle que les entreprises belges ont conclu pour 2,6 millions de dollars d'investissements en fusions et acquisitions à l'étranger sur les huit premiers mois de l'année 2012.

Sur cette même période, elles ont elles-mêmes retiré un montant global d'environ 5,6 milliards de dollars de la cession de participations ou d'activités hors de nos frontières.

Le repli des entreprises belges, qui s'inscrit dans une tendance planétaire, est lié à la crise financière.

avec Belga

La Belgique se place en septième position d'un top 10 établi par l'OCDE et portant sur la "déglobalisation". Le rapport de l'organisation révèle que les entreprises belges ont conclu pour 2,6 millions de dollars d'investissements en fusions et acquisitions à l'étranger sur les huit premiers mois de l'année 2012.Sur cette même période, elles ont elles-mêmes retiré un montant global d'environ 5,6 milliards de dollars de la cession de participations ou d'activités hors de nos frontières.Le repli des entreprises belges, qui s'inscrit dans une tendance planétaire, est lié à la crise financière.avec Belga