"Nous ne voulons en aucun cas porter atteinte aux mesures de sécurité et aux restrictions de contact que le gouvernement attend de chaque citoyen et de chaque organisation", indique le manager du Salon, Pierre Lalmand.
...

"Nous ne voulons en aucun cas porter atteinte aux mesures de sécurité et aux restrictions de contact que le gouvernement attend de chaque citoyen et de chaque organisation", indique le manager du Salon, Pierre Lalmand. Jusqu'au bout, l'organisateur (Febiac, la fédération des importateurs d'automobiles) a espéré maintenir la manifestation sous une forme compatible avec les contraintes sanitaires. Il a fini, ce 12 octobre, par décider de son report. "Il est plus raisonnable de faire l'annonce maintenant, déclare Dominique Fontignies, porte-parole de FCA en Belgique (Fiat, Chrysler, Alfa Romeo, etc.). Beaucoup ont en mémoire le Salon de Genève qui, en mars dernier, avait été maintenu puis annulé à la dernière minute, avec des dizaines de millions d'euros dépensés pour rien dans le montage des stands." Le Salon de Bruxelles est un des seuls salons automobiles à conserver une bonne fréquentation. Bien avant le Covid, ceux de Francfort, Paris ou Genève avaient perdu de nombreux exposants. Evénement grand public, le Brussels Motor Show attire 500.000 visiteurs chaque année et rassemble toutes les marques. Il donne aussi lieu à une période de promotions qui fait de janvier un gros mois de ventes. "Même s'il n'y a pas de Salon en 2021, il y aura des conditions Salon, prédit Joost Kaesemans, porte-parole de Febiac. Nous allons profiter du temps supplémentaire qui nous est donné pour bien préparer le Salon de 2022", qui se déroulera du 14 au 23 janvier. Un système de réservations pour mieux gérer les flux, déjà imaginé pour le salon finalement annulé, pourrait s'appliquer.