Mardi matin, un baril de pétrole (159 litres) Brent de la mer du Nord atteignait 81,46 dollars, soit 20 cents de plus que la veille. Le baril de pétrole américain WTI s'élevait quant à lui à 77,69 dollars, en hausse de 7 cents.

Le Brent, qui sert de référence pour le marché européen, se trouve ainsi propulsé à son plus haut niveau depuis octobre 2018. Tandis que le WTI américain rejoint son niveau de 2014.

L'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et ses alliés ont décidé lundi de s'en tenir à leur accord actuel d'une hausse de la production de 400.000 barils par jour à compter de novembre, faisant grimper les cours pétroliers et renforçant les pressions inflationnistes, malgré les appels en faveur d'une hausse substantielle de l'offre.

Mardi matin, un baril de pétrole (159 litres) Brent de la mer du Nord atteignait 81,46 dollars, soit 20 cents de plus que la veille. Le baril de pétrole américain WTI s'élevait quant à lui à 77,69 dollars, en hausse de 7 cents. Le Brent, qui sert de référence pour le marché européen, se trouve ainsi propulsé à son plus haut niveau depuis octobre 2018. Tandis que le WTI américain rejoint son niveau de 2014. L'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et ses alliés ont décidé lundi de s'en tenir à leur accord actuel d'une hausse de la production de 400.000 barils par jour à compter de novembre, faisant grimper les cours pétroliers et renforçant les pressions inflationnistes, malgré les appels en faveur d'une hausse substantielle de l'offre.