"Le coût de l'électricité est pour nous plus important que celui de la main-d'oeuvre. Avec ArcelorMittal et BASF, Solvay doit être dans les trois premiers consommateurs d'électricité en Belgique", a expliqué M. Clamadieu. Selon le patron du groupe chimique, d'origine belge mais comptant 111 usines à travers le monde, le coût de l'électricité pour une usine Solvay en Belgique est environ 20% plus élevé que pour une usine semblable en Allemagne ou en Italie. Une différenciation qui s'est accentuée au cours "des deux, trois dernières années". "En France, il y a un début de prise de conscience mais en Belgique, la sensibilité sur le sujet n'est pas celle que je souhaiterais", a souligné M. Clamadieu, selon qui les interlocuteurs politiques "sont peu sensibles à ce sujet". Dans notre pays, le débat porte essentiellement sur le coût de l'énergie pour les particuliers et peu sur le coût pour pour les consommateurs industriels, estime Jean-Pierre Clamadieu. "Je ne suis pas en train de dire que l'on va fermer prochainement des sites mais le coût de l'électricité est essentiel pour la compétitivité à moyen terme de nos sites industriels", a conclu le patron de Solvay. Le groupe Solvay compte notamment des usines à Jemeppe-sur-Sambre et Lillo (Anvers). (PVO)

"Le coût de l'électricité est pour nous plus important que celui de la main-d'oeuvre. Avec ArcelorMittal et BASF, Solvay doit être dans les trois premiers consommateurs d'électricité en Belgique", a expliqué M. Clamadieu. Selon le patron du groupe chimique, d'origine belge mais comptant 111 usines à travers le monde, le coût de l'électricité pour une usine Solvay en Belgique est environ 20% plus élevé que pour une usine semblable en Allemagne ou en Italie. Une différenciation qui s'est accentuée au cours "des deux, trois dernières années". "En France, il y a un début de prise de conscience mais en Belgique, la sensibilité sur le sujet n'est pas celle que je souhaiterais", a souligné M. Clamadieu, selon qui les interlocuteurs politiques "sont peu sensibles à ce sujet". Dans notre pays, le débat porte essentiellement sur le coût de l'énergie pour les particuliers et peu sur le coût pour pour les consommateurs industriels, estime Jean-Pierre Clamadieu. "Je ne suis pas en train de dire que l'on va fermer prochainement des sites mais le coût de l'électricité est essentiel pour la compétitivité à moyen terme de nos sites industriels", a conclu le patron de Solvay. Le groupe Solvay compte notamment des usines à Jemeppe-sur-Sambre et Lillo (Anvers). (PVO)