Lire également "Le congé parental spécifique au coronavirus élargi aux parents d'enfants jusqu'à 12 ans ou handicapés"
...

Le gouvernement se prononcera cette semaine et prendra une décision formelle quant à l'attribution d'un congé parental supplémentaire, peut-on lire sur le site de l'Onem. Plus tôt dans le mois d'avril, la ministre fédérale de l'Emploi Nathalie Muylle (CD&V) avait soumis à ses partenaires de coalition (MR et Open Vld) un projet d'arrêté de pouvoirs spéciaux ouvrant la porte à un congé parental supplémentaire pour les télétravailleurs isolés (parents célibataires ou séparés) afin de s'occuper de leurs enfants, avant d'élargir celui-ci aux à tous les parents d'enfants jusqu'à 12 ans ou d'enfants souffrant d'un handicap.Ce nouveau congé parental devrait être effectif à partir du 1er mai. Mais en quoi cela consiste-t-il exactement ? Les réponses avec Catherine Legardien, Legal Expert chez Partena Professional.Qui peut bénéficier du congé parental corona ?Pour pouvoir bénéficier du congé parental "corona", le travailleur devra avoir été lié par un contrat de travail avec l'employeur depuis au moins 1 mois. Il devra, par ailleurs, avoir au moins un enfant à charge qui n'a pas atteint l'âge de 12 ans (ou 21 ans si l'enfant souffre d'un handicap). Le travailleur qui optera pour un congé parental "corona" percevra une allocation de l'Onem.Quelles sont les modalités à respecter ?Le congé parental "corona" pourra être pris sous la forme d'une réduction des prestations d'1/2 ou d'1/5ème. "Une suspension totale des prestations ne sera donc pas possible. Attention, le congé parental "corona" ne pourra se prendre que moyennant l'accord de l'employeur".Y a-t-il un impact sur le congé parental "ordinaire" ?L'Onem précise que la période de congé parental "corona" ne sera pas déduite du crédit du congé parental "ordinaire".Durant quelle période est-il possible de prendre ce congé ?La prise du congé parental "corona" sera possible pour la période allant du 1er mai 2020 au 30 juin 2020.Attention, cette nouvelle mesure est, à l'heure actuelle, toujours à l'état de projet. Elle n'est donc pas encore entrée en vigueur. Par conséquent, il n'est pas encore possible pour le travailleur d'introduire une demande de congé, que ce soit auprès de son employeur ou auprès de l'Onem. Nous aurons, bien sûr, plus d'informations dès que cette mesure aura été publiée au Moniteur belge.