Dans un chapitre de la note consacré à la faisabilité technique de la suppression des chèques-repas, les experts du SPF Finances envisagent "sérieusement" que cette discrimination entre travailleurs n'oblige les autorités à appliquer le nouveau système à l'ensemble du secteur privé, précise L'Echo. Selon le journal, 1,3 million de travailleurs du secteur privé perçoivent des chèques-repas, exonérés fiscalement. Si le nouveau système est étendu à l'ensemble des 4,975 millions de travailleurs du secteur privé, l'exonération fiscale atteindrait alors 1,954 milliard d'euros. Le ministre de l'Economie Johan Vande Lanotte avait indiqué, le week-end dernier, vouloir une suppression des chèques-repas et la rétrocession de leur montant en salaire pour le travailleurs. Les employeurs, fédérations de commerces mais aussi des partis politiques ont réagi positivement à ce projet, contrairement à plusieurs syndicats et sociétés émettrices de chèques-repas. (Belga)

Dans un chapitre de la note consacré à la faisabilité technique de la suppression des chèques-repas, les experts du SPF Finances envisagent "sérieusement" que cette discrimination entre travailleurs n'oblige les autorités à appliquer le nouveau système à l'ensemble du secteur privé, précise L'Echo. Selon le journal, 1,3 million de travailleurs du secteur privé perçoivent des chèques-repas, exonérés fiscalement. Si le nouveau système est étendu à l'ensemble des 4,975 millions de travailleurs du secteur privé, l'exonération fiscale atteindrait alors 1,954 milliard d'euros. Le ministre de l'Economie Johan Vande Lanotte avait indiqué, le week-end dernier, vouloir une suppression des chèques-repas et la rétrocession de leur montant en salaire pour le travailleurs. Les employeurs, fédérations de commerces mais aussi des partis politiques ont réagi positivement à ce projet, contrairement à plusieurs syndicats et sociétés émettrices de chèques-repas. (Belga)