Le SLFP Cheminots estime que l'application du service minimum à la SNCB est "dangereuse et irréalisable". Le SLFP Cheminots rappelle qu'il existe un protocole d'accord qui règle les procédures en cas de grève signé par les organisations syndicales et la SNCB. "La grève est toujours la conséquence de l'échec du dialogue social: c'est pourquoi le SLFP Cheminots a depuis toujours été demandeur d'un dialogue social fort qui se déroule dans un esprit constructif. Ce projet de service minimum n'est certainement pas fait pour apaiser la colère des cheminots qui vivent déjà depuis des mois une réforme qu'ils n'ont pas voulue ainsi que la mise en place d'un plan de transport manquant totalement d'ambition", conclut le syndicat. (Belga)

Le SLFP Cheminots estime que l'application du service minimum à la SNCB est "dangereuse et irréalisable". Le SLFP Cheminots rappelle qu'il existe un protocole d'accord qui règle les procédures en cas de grève signé par les organisations syndicales et la SNCB. "La grève est toujours la conséquence de l'échec du dialogue social: c'est pourquoi le SLFP Cheminots a depuis toujours été demandeur d'un dialogue social fort qui se déroule dans un esprit constructif. Ce projet de service minimum n'est certainement pas fait pour apaiser la colère des cheminots qui vivent déjà depuis des mois une réforme qu'ils n'ont pas voulue ainsi que la mise en place d'un plan de transport manquant totalement d'ambition", conclut le syndicat. (Belga)