"Avec un nouveau record des arrivées de touristes étrangers (...), la France conserve en 2012 sa première place mondiale, alors même que ce secteur (le tourisme, ndlr) porteur et dynamique, est en pleine mutation avec l'arrivée de nouvelles clientèles", indique de son côté la Direction générale de la compétitivité de l'industrie et des services" (DGCIS). En 2012, la croissance du nombre de touristes étrangers en France a été portée par les clientèles en provenance d'Europe et d'Asie, alors que celles originaires d'Amérique ou d'Afrique sont en repli. "Par pays, la clientèle allemande reprend la place de leader au Royaume-Uni", indique la DGCIS. "Pour la première fois depuis 2008, les dépenses des touristes étrangers en France, qui s'élèvent à 35,8 milliards d'euros" contre 33,7 milliards en 2011, enregistrent une hausse de 6,3%, annonce le ministère du Tourisme dans un communiqué. Concernant la saison estivale, elle s'"annonce meilleure" que le mois de mai perturbé par une météo peu clémente, les touristes étrangers venant là encore compenser la baisse des intentions de départ des Français, indique le ministère. (Belga)

"Avec un nouveau record des arrivées de touristes étrangers (...), la France conserve en 2012 sa première place mondiale, alors même que ce secteur (le tourisme, ndlr) porteur et dynamique, est en pleine mutation avec l'arrivée de nouvelles clientèles", indique de son côté la Direction générale de la compétitivité de l'industrie et des services" (DGCIS). En 2012, la croissance du nombre de touristes étrangers en France a été portée par les clientèles en provenance d'Europe et d'Asie, alors que celles originaires d'Amérique ou d'Afrique sont en repli. "Par pays, la clientèle allemande reprend la place de leader au Royaume-Uni", indique la DGCIS. "Pour la première fois depuis 2008, les dépenses des touristes étrangers en France, qui s'élèvent à 35,8 milliards d'euros" contre 33,7 milliards en 2011, enregistrent une hausse de 6,3%, annonce le ministère du Tourisme dans un communiqué. Concernant la saison estivale, elle s'"annonce meilleure" que le mois de mai perturbé par une météo peu clémente, les touristes étrangers venant là encore compenser la baisse des intentions de départ des Français, indique le ministère. (Belga)