Quatre fumeurs sur 10 avouant balancer leurs mégots dans la nature lorsqu'il n'existe pas de poubelle ou de cendrier à proximité, 100.000 bouts de cigarette se trouvent ainsi quotidiennement jetés sur les so...

Quatre fumeurs sur 10 avouant balancer leurs mégots dans la nature lorsqu'il n'existe pas de poubelle ou de cendrier à proximité, 100.000 bouts de cigarette se trouvent ainsi quotidiennement jetés sur les sols de Flandre et mettront entre 2 et 14 années à disparaître, accuse Mooimakers, une initiative commune de Fost Plus, la société publique de déchets (Ovam) ainsi que l'association des villes et communes flamandes (VVSG). Ces déchets agacent, selon l'association, près de 8 Flamands sur 10. Mooimakers lance donc jusqu'à la fin avril une campagne de sensibilisation en faveur des cendriers de poche, vendus au prix de 2,5 euros dans une vingtaine de kiosques à journaux. "Tout comme les propriétaires de chiens emportent une poubelle plastique lorsqu'ils sortent leur animal de compagnie, chaque fumeur devrait se munir d'un cendrier de poche chaque fois qu'il s'engage sur la voie publique. Jeter son mégot à terre est sans excuse", a prévenu Zuhal Demir, ministre de l'Environnement, lors du lancement de l'opération à Hasselt.