Le montant des déductions fiscales a atteint 346.072.247 d'euros. "En 2012, l'annonce de la fermeture de la phase à chaud avait déjà été faite. En janvier 2013, la direction annonçait la fermeture des lignes supplémentaires. Notre gouvernement avait pourtant jugé scandaleux que des entreprises comme Mittal puissent bénéficier de telles exonérations. Mais dans les faits, il a continué à laisser faire", a déploré le porte-parole national du PTB, Raoul Hedebouw. (Belga)

Le montant des déductions fiscales a atteint 346.072.247 d'euros. "En 2012, l'annonce de la fermeture de la phase à chaud avait déjà été faite. En janvier 2013, la direction annonçait la fermeture des lignes supplémentaires. Notre gouvernement avait pourtant jugé scandaleux que des entreprises comme Mittal puissent bénéficier de telles exonérations. Mais dans les faits, il a continué à laisser faire", a déploré le porte-parole national du PTB, Raoul Hedebouw. (Belga)