La Belgique reste le pays où la fiscalité sur la main d'oeuvre est la plus élevée au sein de l'Union européenne. Le "taux d'imposition réel" du salarié belge (TVA comprise) s'élève désormais à 59,6%, contre 45,27% en moyenne dans l'UE. Les premiers pays à fêter leur jour de libération fiscale dans l'UE sont Chypre (21 mars), l'Irlande (28 avril) et Malte (28 avril). Les pays où la pression fiscale est la pire de toute l'UE sont l'Autriche (25 juillet), la France (28 juillet) et enfin la Belgique (6 août). "Le salarié moyen belge - à la fois l'un des mieux formés et des plus productifs au monde - touche un salaire net qui le place au 8e rang des pays de l'UE. La fiscalité belge en fait toutefois le plus cher à embaucher", a expliqué James Rogers de l'Institut Economique Molinari, coauteur de l'étude. "Si les employeurs quittent la Belgique, ce n'est pas parce que les salariés y sont trop chers mais parce que les taxes et charges sociales y sont les plus élevées d'Europe." Le calendrier des "jours de libération fiscale" a été réalisé par l'Institut économique Molinari (IEM, Paris) et New Direction - Foundation for the European Reform (Bruxelles), sur la base de données fournies par EY. (Belga)

La Belgique reste le pays où la fiscalité sur la main d'oeuvre est la plus élevée au sein de l'Union européenne. Le "taux d'imposition réel" du salarié belge (TVA comprise) s'élève désormais à 59,6%, contre 45,27% en moyenne dans l'UE. Les premiers pays à fêter leur jour de libération fiscale dans l'UE sont Chypre (21 mars), l'Irlande (28 avril) et Malte (28 avril). Les pays où la pression fiscale est la pire de toute l'UE sont l'Autriche (25 juillet), la France (28 juillet) et enfin la Belgique (6 août). "Le salarié moyen belge - à la fois l'un des mieux formés et des plus productifs au monde - touche un salaire net qui le place au 8e rang des pays de l'UE. La fiscalité belge en fait toutefois le plus cher à embaucher", a expliqué James Rogers de l'Institut Economique Molinari, coauteur de l'étude. "Si les employeurs quittent la Belgique, ce n'est pas parce que les salariés y sont trop chers mais parce que les taxes et charges sociales y sont les plus élevées d'Europe." Le calendrier des "jours de libération fiscale" a été réalisé par l'Institut économique Molinari (IEM, Paris) et New Direction - Foundation for the European Reform (Bruxelles), sur la base de données fournies par EY. (Belga)