La BCE s'attend désormais à un recul de 0,4% du Produit intérieur brut (PIB) en 2012, contre une baisse de 0,1% lors de sa précédente estimation en juin. Pour 2013 elle prévoit une croissance de 0,5%, contre 1% en juin. Le président de l'institution, Mario Draghi, a par ailleurs annoncé que la BCE allait intervenir sur le marché de la dette des Etats de la zone euro face aux primes de risques élevées réclamées à certains pays. La BCE va lancer un nouveau programme baptisé "Outright monetary transactions" (OMT) en raison "des perturbations graves observées sur le marché des obligations publiques qui proviennent de craintes infondées de la part des investisseurs sur la réversibilité de l'euro", a dit M. Draghi lors d'une conférence de presse à Francfort. (PVO)

La BCE s'attend désormais à un recul de 0,4% du Produit intérieur brut (PIB) en 2012, contre une baisse de 0,1% lors de sa précédente estimation en juin. Pour 2013 elle prévoit une croissance de 0,5%, contre 1% en juin. Le président de l'institution, Mario Draghi, a par ailleurs annoncé que la BCE allait intervenir sur le marché de la dette des Etats de la zone euro face aux primes de risques élevées réclamées à certains pays. La BCE va lancer un nouveau programme baptisé "Outright monetary transactions" (OMT) en raison "des perturbations graves observées sur le marché des obligations publiques qui proviennent de craintes infondées de la part des investisseurs sur la réversibilité de l'euro", a dit M. Draghi lors d'une conférence de presse à Francfort. (PVO)