Toutefois au premier trimestre, la demande de crédits par les entrepreneurs s'est contractée de 10,5% par rapport à la même période de l'année précédente. En termes de montant, le repli a été plus important encore, avec 15,4%.

"La baisse de la demande de crédit est liée à la confiance des entreprises. Le baromètre de conjoncture de la Banque nationale de Belgique (BNB) montre ainsi que la crise aiguë liée au coronavirus a considérablement ébranlé la confiance des entreprises en mars et en avril 2020. Compte tenu de la période d'incertitude économique, les entreprises investissent moins et demandent donc moins de crédits", souligne Febelfin.

Toutefois au premier trimestre, la demande de crédits par les entrepreneurs s'est contractée de 10,5% par rapport à la même période de l'année précédente. En termes de montant, le repli a été plus important encore, avec 15,4%. "La baisse de la demande de crédit est liée à la confiance des entreprises. Le baromètre de conjoncture de la Banque nationale de Belgique (BNB) montre ainsi que la crise aiguë liée au coronavirus a considérablement ébranlé la confiance des entreprises en mars et en avril 2020. Compte tenu de la période d'incertitude économique, les entreprises investissent moins et demandent donc moins de crédits", souligne Febelfin.