La croissance du PIB belge est redevenue positive au second trimestre 2013. Un meilleur deuxième semestre devrait clôturer l'année avec une croissance minime mais positive de 0,1%, selon KBC. En 2014, KBC table sur une croissance d'1,2%. L'économie sera soutenue par une croissance modérée de la consommation et une inflation basse. Malgré la reprise économique, "les faillites et la vague de licenciements dureront encore un moment", prévient KBC. Le taux de chômage a atteint 8,7% de la population active en juin dépassant le pic de la grande récession de 2009. Pour KBC, le taux de chômage devrait atteindre 9% à la fin de l'année et 9,2% en 2014. L'emploi devrait repartir à la hausse l'année prochaine. (Belga)

La croissance du PIB belge est redevenue positive au second trimestre 2013. Un meilleur deuxième semestre devrait clôturer l'année avec une croissance minime mais positive de 0,1%, selon KBC. En 2014, KBC table sur une croissance d'1,2%. L'économie sera soutenue par une croissance modérée de la consommation et une inflation basse. Malgré la reprise économique, "les faillites et la vague de licenciements dureront encore un moment", prévient KBC. Le taux de chômage a atteint 8,7% de la population active en juin dépassant le pic de la grande récession de 2009. Pour KBC, le taux de chômage devrait atteindre 9% à la fin de l'année et 9,2% en 2014. L'emploi devrait repartir à la hausse l'année prochaine. (Belga)