Lors de la construction de la ville de Louvain-la-Neuve, les responsables ont été pionniers en prévoyant un double réseau d'égouttage. Les eaux usées sont dirigées vers le collecteur de la Dyle pour être acheminées vers la station d'épuration de Wavre, tandis que les eaux pluviales venant des toits et des avaloirs alimentent le lac. Ce qui permet de ne pas surcharger la station d'épuration en cas de pluie mais présente l'inconvénient d'envoyer directement dans le lac les mégots, huiles, papiers et autres produits polluants qui se retrouvent dans les avaloirs.

Les plaques placées ces derniers jours à l'initiative de la Ville et de l'UCLouvain visent à conscientiser les passants, les étudiants, les habitants ainsi que les sociétés de nettoyage actives à Louvain-la-Neuve. Par manque de connaissance de ce système de double réseau d'égouttage, il n'est pas rare que ceux qui se chargent de nettoyer des bâtiments déversent directement dans les avaloirs les seaux d'eau contenant des produits d'entretien ou de l'eau de Javel. Les résidus de chlore se retrouvent alors dans le lac, entraînant des conséquences nocives pour la faune et la flore.

Lors de la construction de la ville de Louvain-la-Neuve, les responsables ont été pionniers en prévoyant un double réseau d'égouttage. Les eaux usées sont dirigées vers le collecteur de la Dyle pour être acheminées vers la station d'épuration de Wavre, tandis que les eaux pluviales venant des toits et des avaloirs alimentent le lac. Ce qui permet de ne pas surcharger la station d'épuration en cas de pluie mais présente l'inconvénient d'envoyer directement dans le lac les mégots, huiles, papiers et autres produits polluants qui se retrouvent dans les avaloirs. Les plaques placées ces derniers jours à l'initiative de la Ville et de l'UCLouvain visent à conscientiser les passants, les étudiants, les habitants ainsi que les sociétés de nettoyage actives à Louvain-la-Neuve. Par manque de connaissance de ce système de double réseau d'égouttage, il n'est pas rare que ceux qui se chargent de nettoyer des bâtiments déversent directement dans les avaloirs les seaux d'eau contenant des produits d'entretien ou de l'eau de Javel. Les résidus de chlore se retrouvent alors dans le lac, entraînant des conséquences nocives pour la faune et la flore.