Dans le cadre du lancement de Flora, sa start-up qui propose une assurance 100% digitale, Ethias a demandé au bureau d'enquête Listen de sonder 1.000 Belges âgés de 18 à 44 ans sur leur premier logement.
...

Dans le cadre du lancement de Flora, sa start-up qui propose une assurance 100% digitale, Ethias a demandé au bureau d'enquête Listen de sonder 1.000 Belges âgés de 18 à 44 ans sur leur premier logement. Il ressort de l'enquête "Toi et ton premier toit" que près des trois quarts des jeunes (71%) ayant suivi des études supérieures retournent ou restent vivre chez leurs parents une fois leur diplôme en poche. Pour 3 jeunes sur 4, cette situation dure même plus d'une année. Cette tendance est à la hausse comparée à la précédente enquête de 2016.La majorité des jeunes (66%) privilégient la location de leur premier logement avant de passer à l'acquisition d'un bien immobilier. Dans près de 30% des cas, les parents aident financièrement leurs enfants au moment où ils décident de voler de leurs propres ailes, pour un montant moyen de 25.000 euros. Dans son étude, Ethias note que si le nombre de jeunes bénéficiant d'une aide financière tend à augmenter, le montant de l'aide lui a tendance à diminuer.Autre constatation pratique : En Flandre et en Wallonie, la souscription à une assurance légalement obligatoire est inscrite dans la loi. Ce n'est pas le cas à Bruxelles, bien qu'une telle assurance soit souvent imposée par le propriétaire dans le contrat de bail. Malgré cette obligation, seuls 73% des locataires disent avoir souscrit une telle assurance : 15% disent ne pas en disposer et 11% ignorent s'ils sont en ordre à ce niveau.