Selon celle-ci, la mesure ne s'appliquerait pas au logement social où les plafonds sont fixés à 20, 22, et 24% des revenus du ménage.

Mme Ben Hamou était interrogée sur l'état d'avancement de sa proposition, par Françoise De Smet (PTB) et Alexia Bertrand (MR), à l'heure des questions d'actualité du parlement bruxellois.

La secrétaire d'État avait déposé il y a une semaine sur la table du gouvernement bruxellois une proposition visant à plafonner l'indexation des loyers à 2% en 2022 et au cours des années suivantes, pour réduire l'impact de la hausse des prix du gaz et de l'électricité sur les ménages.

Confirmant l'information, la secrétaire d'État a indiqué vendredi, devant le parlement bruxellois réuni en séance plénière, avoir reçu un avis juridique sur cette proposition. Les discussions au sein du gouvernement bruxellois se poursuivent, a-t-elle ajouté.

Selon celle-ci, la mesure ne s'appliquerait pas au logement social où les plafonds sont fixés à 20, 22, et 24% des revenus du ménage. Mme Ben Hamou était interrogée sur l'état d'avancement de sa proposition, par Françoise De Smet (PTB) et Alexia Bertrand (MR), à l'heure des questions d'actualité du parlement bruxellois. La secrétaire d'État avait déposé il y a une semaine sur la table du gouvernement bruxellois une proposition visant à plafonner l'indexation des loyers à 2% en 2022 et au cours des années suivantes, pour réduire l'impact de la hausse des prix du gaz et de l'électricité sur les ménages. Confirmant l'information, la secrétaire d'État a indiqué vendredi, devant le parlement bruxellois réuni en séance plénière, avoir reçu un avis juridique sur cette proposition. Les discussions au sein du gouvernement bruxellois se poursuivent, a-t-elle ajouté.