Le syndicat neutre des indépendants (SNI-NSZ) a interrogé 281 commerçants dans 13 centres-villes de Flandre.

Plus de 73 pc des exploitants affirment que les bâtiments non-occupés ont augmenté considérablement ces deux dernières années. Le secteur immobilier confirme ce constat, parlant d'une hausse de 10 à 20 pc d'immeubles commerciaux vides.

La crise et les faillites consécutives en sont les causes principales, mais les commerçants évoquent également les politiques urbaines de stationnement payant ainsi que la multiplication des chaînes de grands magasins.

Trends.be avec Belga

Le syndicat neutre des indépendants (SNI-NSZ) a interrogé 281 commerçants dans 13 centres-villes de Flandre. Plus de 73 pc des exploitants affirment que les bâtiments non-occupés ont augmenté considérablement ces deux dernières années. Le secteur immobilier confirme ce constat, parlant d'une hausse de 10 à 20 pc d'immeubles commerciaux vides. La crise et les faillites consécutives en sont les causes principales, mais les commerçants évoquent également les politiques urbaines de stationnement payant ainsi que la multiplication des chaînes de grands magasins. Trends.be avec Belga