Parmi les répondants, seuls 14% souhaitent déménager en centre-ville, alors que 38% d'entre eux y vivent actuellement. "Il est également frappant de constater que cet engouement pour la campagne diffère fortement à Bruxelles (19%), en Flandre (36%) et en Wallonie (59%)", analyse Immoweb.

Selon les responsables du site immobilier, la question de l'offre à la campagne pourrait s'avérer problématique dans les prochaines années. "Le fait qu'une grande partie des locataires belges souhaitent s'installer à la campagne le plus tôt possible soulève des questions pratiques", note Piet Derriks, directeur général d'Immoweb. "Très concrètement, la question est de savoir quel impact l'arrêt des chantiers ou le décalage de la construction, engendrés par le Covid-19, aura sur l'offre immobilière et donc sur les prix à la campagne."

Les responsables du site immobilier notent par ailleurs que la proportion des personnes indiquant être propriétaires a diminué, passant de 74% en 2018 à 61% en 2021. En cause, notamment, l'augmentation du prix de l'immobilier à la vente et les incertitudes économiques engendrées par la pandémie de coronavirus. Les prix de l'immobilier en Belgique ont augmenté de 28% en dix ans, pour atteindre 2.164 euros du mètre carré, ressort-il du baromètre des prix publié par Immoweb en décembre 2021.

Parmi les répondants, seuls 14% souhaitent déménager en centre-ville, alors que 38% d'entre eux y vivent actuellement. "Il est également frappant de constater que cet engouement pour la campagne diffère fortement à Bruxelles (19%), en Flandre (36%) et en Wallonie (59%)", analyse Immoweb. Selon les responsables du site immobilier, la question de l'offre à la campagne pourrait s'avérer problématique dans les prochaines années. "Le fait qu'une grande partie des locataires belges souhaitent s'installer à la campagne le plus tôt possible soulève des questions pratiques", note Piet Derriks, directeur général d'Immoweb. "Très concrètement, la question est de savoir quel impact l'arrêt des chantiers ou le décalage de la construction, engendrés par le Covid-19, aura sur l'offre immobilière et donc sur les prix à la campagne." Les responsables du site immobilier notent par ailleurs que la proportion des personnes indiquant être propriétaires a diminué, passant de 74% en 2018 à 61% en 2021. En cause, notamment, l'augmentation du prix de l'immobilier à la vente et les incertitudes économiques engendrées par la pandémie de coronavirus. Les prix de l'immobilier en Belgique ont augmenté de 28% en dix ans, pour atteindre 2.164 euros du mètre carré, ressort-il du baromètre des prix publié par Immoweb en décembre 2021.