L'aéroport va, de la sorte, élargir considérablement son offre d'espaces de manutention et notamment d'espaces de stockage réfrigérés. "Ces espaces à température contrôlée ne sont pas uniquement importants pour différents secteurs clés dans notre pays comme la biotechnologie et la pharmaceutique, mais également pour l'importation et l'exportation de marchandises fraîches et périssables", justifie Arnaud Feist, l'administrateur délégué de Brussels Airport. Deux marchés de niche dans lesquels son entreprise est spécialisée et continue d'investir, ajoute-t-il.

Le bâtiment sera mis à disposition dans le courant de l'année 2020 et sera exploité par les locataires Kuehne & Nagel, World Flight Services (WFS) et Expeditors. Les patrons de ces trois sociétés étaient d'ailleurs présents vendredi pour le coup d'envoi symbolique du chantier.

Des panneaux solaires vont ainsi être installés sur le toit des bureaux et un toit vert sera aménagé. L'utilisation en eau des bâtiments sera également modérée grâce à des installations permettant de filtrer l'eau et des puits d'eau de pluie pour la réutilisation de celle-ci. Un éclairage LED et des pompes à chaleur équiperont également les bâtiments.

Quelque 732.000 tonnes de fret ont été traitées l'an dernier à l'aéroport de Zaventem, un record sur ces dix dernières années. Plus de 100 entreprises sont présentes sur le site de Brucargo.