'La plupart des agents immobiliers proviennent de la région de Bruxelles-Capitale (1.934), de Flandre occidentale (1.604) et de Flandre orientale (1.454). Sur l'ensemble des agents enregistrés à l'IPI, 32% sont des femmes, un pourcentage en constante évolution, souligne l'institut. Parallèlement à cet attrait croissant pour le métier et au risque de saturation du marché, les pratiques évoluent.

"Si auparavant l'agent immobilier s'occupait de tâches très diversifiées, aujourd'hui et à l'avenir il devra se spécialiser davantage, en exploitant des niches de marché telles que l'immobilier de luxe ou l'immobilier estudiantin", explique le président de l'IPI, Nicolas Watillon. "Et si le nombre de courtiers est en croissance constante, le métier de syndic reste, lui, clairement à la traîne malgré une évolution favorable de la copropriété qui offre une véritable garantie d'emploi", ajoute-t-il. En 2020, l'IPI a effectué 384 inspections. Ces contrôles portaient sur divers éléments tels que l'obligation de formation permanente de l'agent immobilier, le respect des obligations en matière de lutte contre le blanchiment d'argent, les opérations effectuées à partir du compte de tiers juridiquement protégé, etc.

La Chambre exécutive de l'IPI, son organe disciplinaire, a prononcé 22 radiations. Il y a également eu 116 suspensions (interdictions temporaires d'exercer), 63 blâmes et 36 avertissements. L'IPI fait également de la lutte contre les faux agents immobiliers l'une de ses priorités, assure l'institut. En 2020, 380 dossiers ont été ouverts et 25 faux agents immobiliers ont été écartés du marché et condamnés par la justice.

'La plupart des agents immobiliers proviennent de la région de Bruxelles-Capitale (1.934), de Flandre occidentale (1.604) et de Flandre orientale (1.454). Sur l'ensemble des agents enregistrés à l'IPI, 32% sont des femmes, un pourcentage en constante évolution, souligne l'institut. Parallèlement à cet attrait croissant pour le métier et au risque de saturation du marché, les pratiques évoluent. "Si auparavant l'agent immobilier s'occupait de tâches très diversifiées, aujourd'hui et à l'avenir il devra se spécialiser davantage, en exploitant des niches de marché telles que l'immobilier de luxe ou l'immobilier estudiantin", explique le président de l'IPI, Nicolas Watillon. "Et si le nombre de courtiers est en croissance constante, le métier de syndic reste, lui, clairement à la traîne malgré une évolution favorable de la copropriété qui offre une véritable garantie d'emploi", ajoute-t-il. En 2020, l'IPI a effectué 384 inspections. Ces contrôles portaient sur divers éléments tels que l'obligation de formation permanente de l'agent immobilier, le respect des obligations en matière de lutte contre le blanchiment d'argent, les opérations effectuées à partir du compte de tiers juridiquement protégé, etc. La Chambre exécutive de l'IPI, son organe disciplinaire, a prononcé 22 radiations. Il y a également eu 116 suspensions (interdictions temporaires d'exercer), 63 blâmes et 36 avertissements. L'IPI fait également de la lutte contre les faux agents immobiliers l'une de ses priorités, assure l'institut. En 2020, 380 dossiers ont été ouverts et 25 faux agents immobiliers ont été écartés du marché et condamnés par la justice.