Ce nombre est plus élevé en Flandre (74,5%) qu'en Wallonie (66,6%) et à Bruxelles (63,3%).

Derrière la Belgique se trouvent les Pays-Bas (69,1%), le Luxembourg (68,4%), la France (64%) et enfin l'Allemagne (50,4%).

Si l'achat d'une maison est plutôt anecdotique entre 18 et 21 ans (4,9%), il s'accentue pour les 22 à 25 ans (24%) et atteint un pic pour les 26 à 30 ans (33,1%). Le pourcentage ne fait ensuite que diminuer pour les 31 à 35 ans (20,4%), 36 à 40 ans (8,1%) et 41 à 50 ans (6,1%). Seuls 3,3% des Belges achètent un bien immobilier après 50 ans et 14,1% des citoyens interrogés ne souhaitent pas acheter de bien immobilier.

L'achat d'un bien immobilier fait majoritairement l'objet d'un projet d'avenir dans un couple. En effet, 65% des propriétaires ont acheté avec leur conjoint, contre 31,3% seuls. Enfin, 3,7% ont acheté avec un membre de leur famille.

Pour financer leur bien immobilier, l'octroi d'un prêt hypothécaire est un incontournable pour près de neuf Belges sur dix (89,7%). Plus de la moitié des Belges (56,8%) épargnent moins de 21% de leur salaire dans le cadre de leur projet d'achat.

Ce nombre est plus élevé en Flandre (74,5%) qu'en Wallonie (66,6%) et à Bruxelles (63,3%). Derrière la Belgique se trouvent les Pays-Bas (69,1%), le Luxembourg (68,4%), la France (64%) et enfin l'Allemagne (50,4%). Si l'achat d'une maison est plutôt anecdotique entre 18 et 21 ans (4,9%), il s'accentue pour les 22 à 25 ans (24%) et atteint un pic pour les 26 à 30 ans (33,1%). Le pourcentage ne fait ensuite que diminuer pour les 31 à 35 ans (20,4%), 36 à 40 ans (8,1%) et 41 à 50 ans (6,1%). Seuls 3,3% des Belges achètent un bien immobilier après 50 ans et 14,1% des citoyens interrogés ne souhaitent pas acheter de bien immobilier. L'achat d'un bien immobilier fait majoritairement l'objet d'un projet d'avenir dans un couple. En effet, 65% des propriétaires ont acheté avec leur conjoint, contre 31,3% seuls. Enfin, 3,7% ont acheté avec un membre de leur famille. Pour financer leur bien immobilier, l'octroi d'un prêt hypothécaire est un incontournable pour près de neuf Belges sur dix (89,7%). Plus de la moitié des Belges (56,8%) épargnent moins de 21% de leur salaire dans le cadre de leur projet d'achat.