Ce n'est plus une surprise: les hausses d'une année à l'autre sont désormais très importantes pour les appartements anciens situés dans les communes bruxelloises. Dans sept d'entre elles, ces augmentations avoisinent d'ailleurs les 10%: Bruxelles-Ville (Laeken compris), Ixelles, Saint-Josse, Jette, Evere, Schaerbeek et Woluwe-St-Pierre). Et selon les derniers chiffres récoltés par le bureau...

Ce n'est plus une surprise: les hausses d'une année à l'autre sont désormais très importantes pour les appartements anciens situés dans les communes bruxelloises. Dans sept d'entre elles, ces augmentations avoisinent d'ailleurs les 10%: Bruxelles-Ville (Laeken compris), Ixelles, Saint-Josse, Jette, Evere, Schaerbeek et Woluwe-St-Pierre). Et selon les derniers chiffres récoltés par le bureau d'analyse immobilière de Crombrugghe & Partners pour Trends- Tendances, on observe que ces hausses s'inscrivent dans la durée puisqu'elles sont d'au moins 5% depuis 2018 pour pratiquement toutes les communes. Cette tension sur les prix s'explique par l'actuel déficit d'offre sur le marché neuf, certains candidats acquéreurs ou investisseurs déplaçant leurs envies vers le marché ancien. De quoi augmenter la concurrence et faire grimper les prix. Les prix les plus élevés sont toujours à Ixelles. L'appartement type, d'une superficie de 129 m2, est affiché à 532.210 euros. Suit Woluwe-St-Pierre à 494.000 euros (127 m2). Dans l'autre sens, les communes les plus abordables restent principalement situées au nord de Bruxelles (Ganshoren et Koekelberg) de même qu'à Molenbeek. Sur le marché locatif, la tendance à la hausse se confirme, avec dorénavant un marché à deux vitesses: les communes affichant un loyer de plus de 1.000 euros pour un appartement de 80 m2 (12 au total) et celles proposant encore un loyer légèrement inférieur. Notons qu'Ixelles dépasse désormais la barre des 1.200 euros pour ce type d'appartement, loyer de référence de Crombrugghe & Partners pour une comparaison objective. Pour obtenir le loyer réellement demandé sur le marché, il faut toutefois s'attarder sur la superficie réelle des différents appartements. Et dans ce cas, les loyers les plus élevés sont à retrouver à Ixelles (1.555 euros pour une superficie moyenne de 102 m2) et à Woluwe-Saint-Pierre (1.456 euros pour 110 m2). En matière de rendement, l'homogénéité reste de mise.