"Si tout ce que nous lisons dans les journaux est vrai, nous utiliserons tous les moyens de droit pour combattre ce plan", a déclaré M. Tobback lors d'une conférence de presse. Le conseil communal se prononcera lundi soir sur une motion qui va dans ce sens, à l'initiative de la majorité sp.a/CD&V. L'hostilité louvaniste au projet n'est pas neuve. Selon les édiles locaux, la réalisation du complexe Uplace à Machelen aura des conséquences désastreuses pour le commerce en ville.

Après des années de discussions et de procédures juridiques, le gouvernement flamand a trouvé le 13 février un accord sur le plan d'exécution spatial relatif au complexe Uplace, qui doit voir le jour à Machelen (Brabant flamand), entre Haren et Vilvorde. Afin d'écarter les problèmes liés à l'environnement et à la mobilité, la superficie réservée aux petits commerces a été réduite d'un tiers dans la région. En revanche, la surface commerciale destinée au complexe Uplace lui-même reste inchangée. C'est ce qui ressort du nouveau plan d'exécution spatial, qui devait être rectifié à la suite de plusieurs objections, en termes de mobilité notamment, émises l'an dernier par le Conseil d'Etat.

L'opposition au parlement flamand a réclamé la création d'une commission d'enquête parlementaire pour faire la lumière sur ce dossier très controversé.