Retour à la normale en province de Namur. Le nombre d'appartements en cours de commercialisation dans le centre-ville namurois revient dans les standards habituels de ces dernières années alors que le stock situé dans les communes avoisinantes continue de performer. C'est ce qui ressort des derniers chiffres livrés pour Trends-Tendances par le bureau d'analyse immobilière de Crombrugghe & Partners. Le prix moyen d'un appartement est désormais de 252.800 euros (superficie moyenne de 89,5 m2), en hausse de 7,5% par rapport à l'an dernier mais stable par rapport à septembre 2021. Un signe de ralentissement dans la hausse des prix?
...

Retour à la normale en province de Namur. Le nombre d'appartements en cours de commercialisation dans le centre-ville namurois revient dans les standards habituels de ces dernières années alors que le stock situé dans les communes avoisinantes continue de performer. C'est ce qui ressort des derniers chiffres livrés pour Trends-Tendances par le bureau d'analyse immobilière de Crombrugghe & Partners. Le prix moyen d'un appartement est désormais de 252.800 euros (superficie moyenne de 89,5 m2), en hausse de 7,5% par rapport à l'an dernier mais stable par rapport à septembre 2021. Un signe de ralentissement dans la hausse des prix? Dans le centre-ville namurois, l'offre reste toujours dominée par le projet Novia (Thomas & Piron) situé sur le site de l'ancienne caserne Léopold. Il a ajouté à lui seul 135 appartements d'un seul coup, pour un prix moyen de 3.492 euros/m2. Ce qui représente plus de 60% du stock. Précisons qu'il ne reste déjà plus que 109 unités à vendre. Parmi les autres projets en cours de commercialisation, citons Les Jardins de Belgrade (Thomas & Piron) et l'Emaillerie (Thomas & Piron, à Saint-Servais) de même que les Jardins de la Sambre et les Jardins de Flawinne (Concept Confort). Le prix moyen est de 3.130 euros/m2, soit une hausse de 14% par rapport à l'an dernier. Une hausse à relativiser puisque les prix avaient peu évolué entre 2015 et 2021. Pour le reste, le stock dans les communes de la périphérie sud de Namur (Andenne, Sambreville, Profondville) et nord (Gembloux et Eghezée) reste stable, mais dans des standards relativement élevés. On y retrouve pratiquement autant d'appartements en vente que dans le centre de Namur. Du côté d'Andenne et Sambreville, on retrouve désormais 155 appartements mis en vente. Les prix n'ont pas évolué en un an (2.550 euros/m2). Le prix moyen d'un appartement est de 221.850 euros pour une superficie moyenne de 87 m2. Parmi les projets en cours, citons Aria Résidences (29 unités, Thomas & Piron) et Les Terrasses du Moulin à Sambreville (Terrasses du Moulin SPRL), Orient Express (Sotraba) à Auvelais de même que le Quartier des Tilleuls (Koeckelberg), les Jardins de Namêche (Concept Confort), le Clos des Ours (Matexi) à Andenne et Le Domaine du Beausoleil à Profondeville. Du côté de Gembloux et d'Eghezée, la hausse des prix se poursuit (+ 5,5% en un an) même si elle est moins importante que ces dernières années (2.960 euros/m2). Les prix tendent à se rapprocher de plus en plus des prix pratiqués dans le centre de Namur. Le stock se vide toutefois quelque peu (60 unités en vente). Un coup d'arrêt avant l'arrivée de plusieurs développements d'envergure, dont la Croisée des Champs (Thomas & Piron et Besix Red). Parmi les projets en cours, citons Urbana (Lixon), la Résidence du Parc (Atland), Altitude 154 (Espace Altitude) à Gembloux de même qu'Eghezée Soda (Soda Real Estate Consulting) et la Résidence Silver (Lixon) à Eghezée. Enfin, le nombre d'appartements mis en vente dans les communes du sud de la province reste anecdotique. On n'y recense que neuf unités, situées à Philippeville (Résidence Magnolia et Résidence Iris). Du côté de Ciney et environs, le stock baisse aussi (35 unités) même si les prix sont en hausse de 5% en un an. Parmi les nouveaux projets, citons le projet Summum 110 de BH Consult qui propose 22 unités dans le centre de Ciney de même que la Résidence Roi Albert (Prologe) qui met en vente 16 appartements, également en centre-ville. Un nouveau projet: le Clos du Château à Ohey (Lignes Invest).