Entre autres activités, elle recense chaque année les cellules commerciales vides dans les centres urbains. La dernière livraison de cette étude, citée ce lundi par Le Soir, fait état d'une diminution historique. Pour la première fois en 25 ans, le taux de cellules commerciales vides a baissé en Wallonie: il est passé, en 2021, de 19,9% à 17,2%.

Un phénomène généralisé mais plus marqué dans les petites et moyennes villes: Arlon (-5,3%), Ath et Hannut (-4,8%) ont ainsi décroché la palme, derrière Mons qui reste l'exception à la règle des grandes villes avec une baisse de 5,7%. Il faut dire que la cité du Doudou vient de loin et demeure l'une des villes wallonnes avec le plus de cellules vides, en (triste) compagnie de Dinant, Couvin et Charleroi.

Selon l'ACMV, il y a plusieurs explications à la vitalité des petits et moyens centres urbains. Outre le télétravail qui les renforce par rapport aux grandes métropoles, l'association note un net raffermissement du commerce indépendant non lié à des chaînes. Un commerce de proximité qui est très actif sur le digital et génère une véritable communauté.

Entre autres activités, elle recense chaque année les cellules commerciales vides dans les centres urbains. La dernière livraison de cette étude, citée ce lundi par Le Soir, fait état d'une diminution historique. Pour la première fois en 25 ans, le taux de cellules commerciales vides a baissé en Wallonie: il est passé, en 2021, de 19,9% à 17,2%. Un phénomène généralisé mais plus marqué dans les petites et moyennes villes: Arlon (-5,3%), Ath et Hannut (-4,8%) ont ainsi décroché la palme, derrière Mons qui reste l'exception à la règle des grandes villes avec une baisse de 5,7%. Il faut dire que la cité du Doudou vient de loin et demeure l'une des villes wallonnes avec le plus de cellules vides, en (triste) compagnie de Dinant, Couvin et Charleroi. Selon l'ACMV, il y a plusieurs explications à la vitalité des petits et moyens centres urbains. Outre le télétravail qui les renforce par rapport aux grandes métropoles, l'association note un net raffermissement du commerce indépendant non lié à des chaînes. Un commerce de proximité qui est très actif sur le digital et génère une véritable communauté.