Les primes énergie de la Région bruxelloise peuvent être attribuées pour différents types de projets tels que l'isolation des sols, façades ou toits, l'installation d'une pompe à chaleur, d'un chauffe-eau solaire, d'une chaudière à condensation ou la pose de vitrages isolants.

En 2019, quelque 13.192 primes avaient été accordées. Le nombre de dossiers n'a fait qu'augmenter depuis, atteignant 14.740 en 2020 et 17.236 en 2021, a précisé le ministre bruxellois, en réponse à une question écrite de Bianca Debaets (CD&V). Ces chiffres correspondent à un total de 5.545 bénéficiaires en 2019, 6.559 en 2020 et 7.012 en 2021.

Les sommes investies par la Région ont également augmenté au fil des années, passant de 22 millions en 2019, à 24,4 millions en 2020 et 28 millions en 2021. Sur les sommes allouées, 78% ont été accordées à des personnes à revenus moyens ou faibles.

Depuis le début de l'année 2022, les primes à l'énergie en Région bruxelloise ont été fusionnées avec les primes à la rénovation des habitations et à l'amélioration des façades, et rebaptisées "Primes Renolution". L'objectif de la Région est d'approcher la neutralité carbone pour 2050 en mobilisant les acteurs publics, privés et associatifs afin de stimuler la demande de rénovation du bâti bruxellois.

Les primes énergie de la Région bruxelloise peuvent être attribuées pour différents types de projets tels que l'isolation des sols, façades ou toits, l'installation d'une pompe à chaleur, d'un chauffe-eau solaire, d'une chaudière à condensation ou la pose de vitrages isolants. En 2019, quelque 13.192 primes avaient été accordées. Le nombre de dossiers n'a fait qu'augmenter depuis, atteignant 14.740 en 2020 et 17.236 en 2021, a précisé le ministre bruxellois, en réponse à une question écrite de Bianca Debaets (CD&V). Ces chiffres correspondent à un total de 5.545 bénéficiaires en 2019, 6.559 en 2020 et 7.012 en 2021. Les sommes investies par la Région ont également augmenté au fil des années, passant de 22 millions en 2019, à 24,4 millions en 2020 et 28 millions en 2021. Sur les sommes allouées, 78% ont été accordées à des personnes à revenus moyens ou faibles. Depuis le début de l'année 2022, les primes à l'énergie en Région bruxelloise ont été fusionnées avec les primes à la rénovation des habitations et à l'amélioration des façades, et rebaptisées "Primes Renolution". L'objectif de la Région est d'approcher la neutralité carbone pour 2050 en mobilisant les acteurs publics, privés et associatifs afin de stimuler la demande de rénovation du bâti bruxellois.