Globalement, les chiffres du marché de l'immobilier retail du 1er semestre 2021 sont plutôt encourageants. "Le volume transactionnel provisoire au début du mois de juin a atteint 197.000 m², soit une augmentation de 34% par rapport à la même période de l'année dernière et de 25% par rapport à la moyenne quinquennale du premier semestre. Un volume de transactions particulièrement élevé a été enregistré dans les parcs commerciaux", détaille JLL.

Les centres commerciaux ont également engrangé de bons résultats, avec des volumes transactionnels supérieurs de 50% à ceux de 2020 et de 8 % à la moyenne sur cinq ans. "Il faut toutefois tenir compte du fait que près de la moitié (46%) du volume d'occupation des centres commerciaux est représenté par des activités de loisirs -secteur très en vogue- , comme l'arrivée de Legoland à Docks Bruxsel en 2022 et MI12 à Westland et à Ville 2, précise le bureau de conseil.

Dans la continuité de 2020, le segment "Food & Beverage" a été le plus important porteur d'activités pour les "high streets" du pays. Le très tendance "Dunkin' Donuts" a notamment signé pour plusieurs magasins dans différentes artères commerçantes à travers le pays (Bruxelles, Gand, Anvers et Liège).

Le loyer de référence ou loyer maximal pour les rues commerçantes est actuellement de 1.600 euros par m² et par an pour le Meir à Anvers et de 1.550 euros par m² et par an pour la rue Neuve à Bruxelles. Cela représente une diminution de 11% par rapport à l'année dernière.

Globalement, les chiffres du marché de l'immobilier retail du 1er semestre 2021 sont plutôt encourageants. "Le volume transactionnel provisoire au début du mois de juin a atteint 197.000 m², soit une augmentation de 34% par rapport à la même période de l'année dernière et de 25% par rapport à la moyenne quinquennale du premier semestre. Un volume de transactions particulièrement élevé a été enregistré dans les parcs commerciaux", détaille JLL. Les centres commerciaux ont également engrangé de bons résultats, avec des volumes transactionnels supérieurs de 50% à ceux de 2020 et de 8 % à la moyenne sur cinq ans. "Il faut toutefois tenir compte du fait que près de la moitié (46%) du volume d'occupation des centres commerciaux est représenté par des activités de loisirs -secteur très en vogue- , comme l'arrivée de Legoland à Docks Bruxsel en 2022 et MI12 à Westland et à Ville 2, précise le bureau de conseil. Dans la continuité de 2020, le segment "Food & Beverage" a été le plus important porteur d'activités pour les "high streets" du pays. Le très tendance "Dunkin' Donuts" a notamment signé pour plusieurs magasins dans différentes artères commerçantes à travers le pays (Bruxelles, Gand, Anvers et Liège). Le loyer de référence ou loyer maximal pour les rues commerçantes est actuellement de 1.600 euros par m² et par an pour le Meir à Anvers et de 1.550 euros par m² et par an pour la rue Neuve à Bruxelles. Cela représente une diminution de 11% par rapport à l'année dernière.