Ce type de logement a pour vocation de loger temporairement des personnes en situation d'urgence, de grande vulnérabilité et de les accompagner dans la recherche d'un logement adapté à leurs besoins et leurs revenus.

Le bâtiment acquis par le CPAS a été rénové par le CPAS et par RENOBRU, spécialisé dans l'insertion socio-professionnelle de personnes sous contrat article 60.

Il a été transformé, en un an en 4 appartements de 2 chambres destinés à accueillir des familles confrontées à un problème aigu de logement: sans abrisme, expulsion, insalubrité, conflit familial, violence...

A la ville de Bruxelles, les personnes peuvent rester durant jusque 18 mois dans un des logements de transit du CPAS et bénéficier, durant ce laps de temps, d'un accompagnement social intensif visant à les aider dans leur recherche d'un logement propre.

Selon la présidente du CPAS, Karine Lalieux (PS), le nouveau plan logements du CPAS prévoit la construction de 26 logements supplémentaires de transit et remet, de manière générale, l'accent sur les publics les plus précarisés de la Ville: les familles monoparentales, les familles nombreuses, les étudiants, les personnes âgées qui peinent, plus encore que les autres, à trouver des logements conformes à leurs besoins.

Ce type de logement a pour vocation de loger temporairement des personnes en situation d'urgence, de grande vulnérabilité et de les accompagner dans la recherche d'un logement adapté à leurs besoins et leurs revenus. Le bâtiment acquis par le CPAS a été rénové par le CPAS et par RENOBRU, spécialisé dans l'insertion socio-professionnelle de personnes sous contrat article 60. Il a été transformé, en un an en 4 appartements de 2 chambres destinés à accueillir des familles confrontées à un problème aigu de logement: sans abrisme, expulsion, insalubrité, conflit familial, violence... A la ville de Bruxelles, les personnes peuvent rester durant jusque 18 mois dans un des logements de transit du CPAS et bénéficier, durant ce laps de temps, d'un accompagnement social intensif visant à les aider dans leur recherche d'un logement propre. Selon la présidente du CPAS, Karine Lalieux (PS), le nouveau plan logements du CPAS prévoit la construction de 26 logements supplémentaires de transit et remet, de manière générale, l'accent sur les publics les plus précarisés de la Ville: les familles monoparentales, les familles nombreuses, les étudiants, les personnes âgées qui peinent, plus encore que les autres, à trouver des logements conformes à leurs besoins.